Notre-Dame du Puits

«Notre-Dame de la Mer», au Couvent de la Croix, est la première œuvre réalisée par Abouna Yaacoub, fondateur de la congrégation des Franciscaines de la Croix. C'est là qu'il a commencé à accueillir les prêtres, les laïcs âgés, ainsi que les malades mentaux. Très vite, il a fallu assurer l'eau de ravitaillement. C'est ainsi qu'il acheta en 1943 une parcelle de terrain que l'on disait riche en eau. Aussitôt, il entreprit d'y creuser profondément, mais en vain. Alors, il décida d'agrandir le fossé de sorte à le transformer en réservoir pour la collecte d'eau. Mais les murs ne tardèrent pas à se fissurer. Un jour qu'Abouna Yaacoub se trouvait de passage au Couvent des Capucins à Bab Idriss - Beyrouth, il remarqua une vieille gravure de la Vierge sous-titrée «Notre-Dame du Puits». Ce clin d'œil, il le prit pour un signe providentiel. Alors, il s'adressa à la Vierge en ces termes: «Ô mon Impératrice et ma Mère! Je vous demande de me conduire à une solution qui me permette de réserver l'eau. Au cas où mon vœu est exaucé, je vous construirai sur le puits une église et je donnerai à l'endroit votre nom». Par une grâce divine, le problème de l'eau fut résolu. Abouna Yaacoub tint parole. Il exécuta ses promesses en 1950.

Le puits continue d'alimenterle Couvent Notre-Dame du Puits, jusqu'à nos jours.Une chapelle dédiée à Notre-Dame du Puits fut construite à cet endroit.